Mobilité Transport
Objectif 
La volonté première est de faciliter l’utilisation d’une voiture partagée destinée à des personnes qui n’en ont pas, ou qui peuvent avoir besoin ponctuellement d’une seconde voiture. Cette initiative, lancée il y a deux ans, contribue à limiter l’encombrement de la voiture en ville et favorise le développement de l’autopartage, répondant aux objectifs du plan climat de Brest métropole.
Public concerné 
Le développement de l’auto partage vise à offrir la possibilité d’utiliser une voiture, vecteur d’indépendance et de liberté, à des personnes qui n’en ont pas les moyens, ou qui ne l’utiliseraient pas suffisamment pour que cela soit intéressant. Cela voiture représente également une alternative concrète à l’achat d’une seconde voiture par les foyers.
Mon initiative en quelques mots 
Pour pouvoir utiliser une voiture partagée, il convient d’adhérer à l’association « Les partageurs », et de souscrire à ce que l’on a appelé “une caution solidaire”. Chaque trimestre, les utilisateurs payent une somme fixe destinée à compenser l’amortissement de la voiture, et une somme variable, fonction des kilomètres parcourus. Au quotidien, le fonctionnement du service d’autopartage est simple: chacun possède un exemplaire de la clé, pas d’état des lieux du véhicule à chaque emprunt car les autopartageurs sont tous responsables de l’état de la voiture, pas non plus de contrat à signer avant chaque départ car c’est l’association qui se charge de l’administratif. Il suffit de réserver la voiture avant l’emprunt sur un agenda en ligne, de noter les kilomètres parcourus sur le carnet de bord et de laisser la voiture dans la zone de stationnement convenue entre tous. Il y a une vraie liberté d’utilisation dans le fonctionnement imaginé. Le contexte urbain dense rend cependant parfois difficile le stationnement. C’est une situation qui peut mettre certains d’entre nous en difficulté et qui est identifiée comme un frein au développement de l’autopartage. Nous demandons donc à la collectivité l’attribution de places de stationnement dédiées à l’autopartage. Ces places pourraient être identifiées par un panneau qui permettrait de communiquer sur l’émergence d’une nouvelle mobilité et de s’assurer que la place soit bien réservée.
Pourquoi voter pour mon initiative ?  
L’association « Les Partageurs » a pour but de permettre la mutualisation de biens et de services entre particuliers habitant Brest et ses environs. Cette vocation sous-entend un besoin de recréer, ou retrouver, un lien social et solidaire entre les adhérents, vivant dans la même ville, le même quartier, avec en toile de fond un souci de préserver l’environnement.
Commentaires
  • Commentaire de

    25 Septembre 2015 - 10h43
    C'est une bonne idée pour réduire la consommation de masse et faire un petit pas vers une société de "décroissance" : moins de biens, plus de liens.
  • Commentaire de

    25 Septembre 2015 - 13h58
    j'applaudis l'initiative et j'espère voir fleurir ce genre de comportements un peu partout. Bravo!
  • Commentaire de

    25 Septembre 2015 - 16h30
    C'est essentiel de réduire l'utilisation des moteurs, alors pour celles et ceux qui ne veulent/peuvent pas rouler en vélo, c'est super de pouvoir partager si on n'a pas un usage régulier de la voiture
  • Commentaire de

    27 Septembre 2015 - 05h51
    Super idée! J'espère que le projet va continuer à se développer à Brest.
  • Commentaire de

    27 Septembre 2015 - 18h01
    Idée intéressante pour l'hyper centre saturé de voiture. Les voitures roulent très peu par an, c'est bien de les partager.
  • Commentaire de

    28 Septembre 2015 - 09h08
    Excellente idée!
  • Commentaire de

    28 Septembre 2015 - 13h41
    très bonne idée, vraiment concrète.
  • Commentaire de

    28 Septembre 2015 - 22h28
    Je vote l'idée est vraiment cool !
  • Commentaire de

    28 Septembre 2015 - 23h12
    Super initiative, bel exemple du vivre ensemble.
  • Commentaire de

    29 Septembre 2015 - 15h28
    Bonjour, je suis tout simplement intéressée par l'idée d'un partage de voiture et prête à l'envisager très vite. J'ai essayé de vivre sans voiture à Brest depuis 3 ans mais je me rends compte que c'est très difficile car les magasins spécialisés s'installent de plus en plus sur les sorties de la ville, les lieux de balade, de détente (plages, bords de mer...) ne sont pas ou très peu desservis par les transports publics, et surtout pas le dimanche, le vélo ne rentre pas souvent dans le tram (horaires contraignants)...